Risque-t-on une pénurie de noms de domaine ?

Avez-vous une bonne idée ?
Enregistrez d’abord vos nom et nom de domaine.

Inspiration

Risque-t-on une pénurie de noms de domaine ?

12 mars 2020
  • 1144 fois lu

Selon le Canadien Jeremy Miller, name expert de son état, un grand nombre de noms de marque et de noms de domaine sont déjà pris aux États-Unis. Manque de chance pour celles et ceux qui veulent démarrer leur entreprise car il n’y a plus guère de choix en la matière. Les seules options qu’envisage encore Miller sont les noms inspirés de mots tout bonnement inventés. Et dans notre pays, comment se présente la situation ? Y a-t-il encore beaucoup de noms (de domaine) disponibles ? Nous avons posé la question au spécialiste Floris Hülsmann, de l’agence néerlandaise spécialisée en création de noms : Namarama. Dans le passé, il nous avait déjà donné des conseils pour rechercher des noms de domaine percutants.

Bonjour Floris. Devons-nous, en Belgique aussi, nous attendre à une pénurie de noms de domaine ?

Floris Hülsmann : « On n’en est pas encore là en Belgique et aux Pays-Bas. En règle générale, il existe encore un grand choix de noms, à l’exception des noms néerlandais composés de trois ou quatre caractères. Ceux-ci sont quasiment totalement pris. À moins d’opter pour une combinaison de lettres qui n’a aucune signification particulière. »

Devons-nous commencer à envisager des noms de domaine inventés de toutes pièces ?

« Non, je crois que la situation chez nous offre encore pas mal de latitude, à plus forte raison si votre nom de domaine comporte plus de quatre caractères. On peut aussi rallonger un nom assez court en y ajoutant quelque chose pour en faire une courte phrase. Dans le cas de notre agence, ça donnerait par exemple ‘noussommesnamarama.be’ ou ‘allezversmonideeamoi.be’. Le fait de choisir un nom à la fois identifiable et significatif demeure d’un grand intérêt pour le public auquel vous vous adressez. Un bon exemple peut être ‘Hansel et Fricadelle’ : on y distingue un récit sous-jacent, en même temps qu’on décode qu’il s’agit d’une friterie. »

Jeremy Miller dit aussi : ‘There’s no such thing as a bad name.’ Vous êtes d’accord avec lui ?

« Trouver un bon nom pour une marque ou une entreprise, c’est sans aucun doute crucial, puisque votre nom évoque qui vous êtes et ce que vous représentez. Il convient donc de prendre au sérieux la recherche d’un nom approprié parce que, dès que vous avez fait votre choix, il sera difficile de faire marche arrière pour en changer. Lorsque vous établissez votre plan d’activité, veillez à vérifier que l’appellation que vous aurez choisie correspond à votre entreprise en mettant ce nom en parallèle avec vos objectifs. Car votre nom n’existe pas seulement pour vous-même, mais aussi et surtout pour vos clients. Ça serait vraiment regrettable que ces derniers n’aient absolument aucune connexion avec votre nom. »

Que vaut-il mieux choisir : une extension .be ou .com ?

« Votre extension va surtout dépendre de votre activité. Vous êtes une entreprise belge ? Alors le choix d’une extension .be s’impose comme le meilleur choix. L’extension .be existe déjà pour le nom que vous avez choisi ? Allez voir si vous pouvez enregistrer une extension .com, si du moins vous n’êtes pas confronté(e) au problème américain de la pénurie. Ou alors optez pour une extension .brussels. »

Enfin, vérifiez votre nom et enregistrez-le rapidement via le vérificateur de nom de domaine disponible sur monideeamoi.be.

Bon, supposons que mon premier choix de nom soit déjà pris. Que faire ?

« Je ne crois pas que passer des heures à brainstormer soit la solution, mais établir au départ une petite liste d’alternatives peut s’avérer bien pratique. Laissez ensuite reposer votre liste pendant quelque temps car les nouveaux noms, il faut s’y habituer. De la même manière, n’éliminez pas systématiquement toutes les alternatives, mais donnez-leur plutôt l’occasion de faire leur chemin. Vous trouverez plus de conseils pratiques pour inventer un nom original dans mon e-book gratuit. »

Pouvez-vous encore nous donner quelques trucs pour trouver un bon nom ou nom de domaine ?

  • Évitez les tirets dans le nom de domaine

    « Pour certains, le tiret est la roue de secours qu’ils ont trouvée pour obtenir le nom de domaine qu’ils ont choisi malgré tout. Je n’aurai qu’un conseil dans ce cas : essayez d’épeler votre nom de domaine au téléphone. Difficile à prononcer ? Le nom est trop abstrait et vous devez passer votre temps à l’expliquer ? Choisissez plutôt un autre nom. »

  • Tenez-vous en à quatre syllabes tout au plus. Plus long, ce sera vraiment trop long.

  • Les rimes et les allitérations marchent toujours

    « C’est facile à retenir, ça sonne bien et on s’y habitue plus rapidement. Il suffit de penser à Coca-Cola ou Tempo Team. »

Vous ignorez comment faire pour inventer un nom à la fois efficace et original ? Grâce aux conseils de Floris Hülsmann, vous trouverez un nom percutant en 6 étapes.

Faites

Concrétisez votre idée.

Trouver une idée de génie ? Aucun problème. Mais la mettre en pratique est une autre paire de manche.

Les plus lus

Lees ook

  • .be
  • .brussels
  • .vlaanderen

Découvrez ici pourquoi il est important
de disposer de votre propre adresse internet.