Earnieland: le nom d’entreprise devait se référer à un monde virtuel séparé

Avez-vous une bonne idée ?
Enregistrez d’abord vos nom et nom de domaine.

Astuces

Earnieland: le nom d’entreprise devait se référer à un monde virtuel séparé

15 février 2017
  • 2064 fois lu

L’entrepreneur Steven Spillebeen était convaincu des énormes possibilités que pouvait offrir le lancement d’une communauté de shopping en ligne basée sur les principes de la sharing economy, qui met en exergue le partage et la consommation en communauté. C’est de cette réflexion qu’est né Earnieland.be.

Si vous surfez sur Neckermann via Google pour réserver vos vacances, vous faites gagner de l’argent à Google. Et pas qu’un peu : en générant des leads et des ventes, le moteur de recherche gagne 200 millions d’euros par jour. Une somme pharamineuse, dont google ne fait jamais mention et dont les utilisateurs ne bénéficient en rien. Est-ce bien équitable ?

 Pour Steven Spillebeen, d’earnieland.be, la place existait pour un modèle plus transparent : « Si nous gagnons une commission parce que quelqu’un réserve un voyage chez Expedia ou Booking.com via notre plateforme, pourquoi ne pourrions-nous pas la partager avec les utilisateurs ? » Il était convaincu des énormes possibilités offertes par une communauté de shopping en ligne basée sur les principes de l’économie partagée.

 

Dénomination internationale, renommée internationale

Imaginer un nom idéal pour cette communauté en ligne a demandé un certain temps. « Earnieland est une sorte de mini-google centré sur le shopping en ligne. Tout se passe dans ce monde virtuel, que le nom devait absolument évoquer. » Le gigantesque succès de Tomorrowland a inspiré Spillebeen et l’a incité à surfer sur la notoriété du mot ‘Land’. Le principe de base de la communauté, c’est qu’en tant que client, vous pouvez récupérer de l’argent en achetant sur les sites partenaires. Le nom devait donc également faire référence à cette dimension de ‘bénéfice’.

Afin de garder toutes les options ouvertes pour une expansion internationale, la préférence est allée à un nom anglais. Et une simple addition a finalement donné Earnieland.

 

Contrôle élargi

L’étape suivante a consisté pour Steven à vérifier si le nom était déjà disponible. Vous pouvez rapidement le vérifier pour votre idée en utilisant notre vérificateur de noms de domaines.

Pour une expansion internationale, il était impératif que des extensions de domaine comme .be, .com et .fr soient encore libres. Après un contrôle méticuleux, vint le moment, début 2014, de concrétiser le projet. Earnieland a enregistré depuis lors une trentaine de noms de domaines. « Le nom devait clairement refléter ce qu’est Earnieland. Ensuite, il ne restait plus qu’à tout enregistrer. »

 

Le Robin des Bois de l’e-commerce

Spillebeen entend récompenser les gens qui effectuent des achats sur les sites partenaires en partageant les bénéfices avec eux. Un peu comme Robin des Bois, mais en ligne. Ce partage prend la forme de points Earnie gagnés lors des achats via le site. Les points épargnés sont convertis chaque mois en argent versé sur votre compte. Au plus on achète, au plus on accumule les points Earnie. « De cette façon, le shopping en ligne devient plus agréable et meilleur marché. »

 

En collaboration avec:

bryo RGB lang

 

 

 

Faites

Concrétisez votre idée.

Trouver une idée de génie ? Aucun problème. Mais la mettre en pratique est une autre paire de manche.

Les plus lus

Lire aussi

  • .be
  • .brussels
  • .vlaanderen

Découvrez ici pourquoi il est important
de disposer de votre propre adresse internet.